Abymosaïques

Des photo-mosaïques mises en abyme

Les mosaïques photo, ce n’est pas nouveau, mais ici chaque création est composée d’images appartenant au même thème, au même événement, l’image reconstituée se retrouve elle même dans les carreaux … c’est une mise en abyme d’un genre particulier

Vous pouvez retrouver l’ensemble des vidéos sur la chaîne YouTube de Jean-Marc Angelini, mais puisque vous êtes là, explorez la page (avec du son) !

Mosaïque réalisée pour l’exposition « Dans le vent » (2012)
à Saint-Jeannet avec Longo’Art.
La mosaïque est exclusivement composée de photos relatives au vent, dont l’image reconstituée elle-même.
Particularité: carreaux inégaux.


Mosaïque réalisée pour l’exposition « Atmosphères urbaines » (2013)
à Saint-Paul de Vence avec Renata Szyrocka
La mosaïque est exclusivement composée des œuvres exposées, dont l’image reconstituée elle-même.


Mosaïque réalisée pour les expositions « 5 sens en blues » et « Voyage Indigo » (2013)
à Saint-Jeannet et Carros avec Salomé Caillet

La mosaïque est exclusivement composée des photos exposées, dont l’image reconstituée elle-même.
Particularité: carreaux inégaux.


Mosaïque réalisée pour l’exposition « met’art morphose » (2015)
à Nogent-le-Roi par Marc Théréné et les artistes de Cross Design Gallery

La mosaïque reproduit l’oeuvre « Transparence » de Marc Théréné.
Carreaux: « Anémones » avec Mathilde Bapelle et Clotilde Angelini.


Mosaïque « La Traviata », Opus Opéra 2017, Gattières, modèle Aurélie Loilier

La mosaïque est exclusivement composée des photos prises lors des répétitions et représentations de 2017 à Gattières, dont le portrait reconstitué lui-même.


Mosaïque réalisée pour l’exposition à la villa Alexandrine lors du festival « Art et tolérance » à Vence (2017)
La mosaïque est composée d’images prises à la villa Alexandrine en cours de rénovation, l’expo devant s’y dérouler, et de photos ayant toutes un rapport à la tolérance du fait du sujet, ou de la façon de l’aborder.
L’image reproduite illustre le thème par la connivence entre les modèles Vannina Strobino et Pierre Méhu